jeudi 18 janvier 2018

Le temps des mascarades

 Manioc profite de l'ouverture du carnaval 2018 pour rappeler à ses lecteurs que cet événement annuel a donné lieu à un colloque international en 2017 à l’Université de Guyane.




Le temps des mascarades est arrivé.

La Guyane (comme d’autres territoires du continent) se pare de mille tissus aux couleurs chatoyantes, donne libre cours aux désirs et aux nourritures terrestres, autorise provisoirement la transgression des règles de la bienséance et bouscule parfois, le temps d’une danse, les conventions sociales.

Le carnaval 2018 a donc débuté.

L’Université de Guyane a consacré à cette question esthétique et sociale un riche colloque international, intitulé « Bals masqués de Guyane et d’ailleurs : identités et imaginaires carnavalesques en question », qui a rassemblé en janvier 2017 de nombreux intervenants.

La bibliothèque numérique Manioc, en fidèle gardienne de la mémoire et du patrimoine guyanais, vous invite à partager ce moment d’érudition et à prendre la mesure de la profondeur culturelle de ce fait social qu’est le carnaval.

Ce colloque, aux visées exhaustives et comparatives, passe en effet en revue les différents aspects des bals parés-masqués et s’attache à mettre en lumière les spécificités du cas guyanais.



La littérature, les sciences sociales, l’histoire, le droit et l’économie sont ainsi mises à contribution pour lever (de façon non définitive !) le voile mystérieux de ce grand rendez-vous populaire.

Alors bas les masques au nom de la science... ou entrée dans la danse ?

A vous de choisir !

C.B.








Le bal et le masque carnavalesques, un enjeu patrimonial 
de Christian Cécile et Nathalie Gauthard




































Lien vers l'article : http://blog.manioc.org/2018/01/le-temps-des-mascarades.html

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire