Dessinons ensemble le futur de la bibliothèque numérique Manioc !

Dessinons ensemble le futur de la bibliothèque numérique Manioc !

Donnez votre avis et partagez vos idées pour construire avec nous la prochaine version de la bibliothèque numérique Manioc.
Pour que la future version soit plus adaptée à vos besoins, il nous faut mieux connaître vos pratiques, vos besoins et vos attentes. L'enquête est ouverte jusqu'au 10 juillet. Les résultats seront consultables en temps réel.
Répondez à l'enquête (en quelques minutes, moins de 10 questions).

mardi 4 juillet 2017

Focus Manioc : Alexandre Moreau de Jonnès (1778-1870)

La rue Moreau de Jonnès


En Martinique nous connaissons tous la rue Moreau de Jonnès à Fort-de-France. Mais qui était-il ? Économiste, statisticien, philanthrope, sociologue, peintre, Moreau de Jonnès était un homme peu conventionnel aimant les aventures et les voyages. De 14 à 27 ans, il participa à plusieurs expéditions parfois très risquées... Découvrons son parcours atypique.


Né en 1778 à Paris, le jeune Alexandre étudia à Rennes ou il était pensionnaire de 1788 à 1791. Après que son établissement soit réquisitionné, il rentre à Paris et s'engage dans la Garde nationale. En 1792, il est incorporé dans la Compagnie du Morbihan et du Finistère. Sa première mission fut en Martinique en 1796. L'île était alors sous occupation anglaise. Il y retourna en 1802 en compagnie des amiraux Villeneuve et Villaret-Joyeuse, afin de reprendre l'île aux Anglais après le Traité d'Amiens. Il sera officier d'artillerie à l'expédition de Saint-Domingue. Puis nommé chef d'état-major de Villaret-Joyeuse. Il sera même fait prisonnier par les Anglais.

Alexandre Moreau de Jonnès resta en Martinique pendant 7 ans au cours desquelles il épousa Rose de Gourselas, le 8 octobre 1810.
Ces années lui permettent d'étudier l'île, sa géologie, sa géographie en l'explorant, l'analysant sous toutes les angles. Notons qu'il sera le premier à explorer les pitons du Carbet.

A l'annonce du retour de Napoléon sur l'île d'Elbe, il retourna en France et s'engagea dans l'armée de La Loire.
Plus tard, il sera attaché au cabinet du ministre de la Marine en tant qu'officier d'Etat-Major, en charge des travaux statistiques et topographiques. Il rédigea un ouvrage sur l'Histoire physique des Antilles françaises, savoir la Martinique et les îles de la Guadeloupe (1822).
Il sera élu à l'Académie des sciences ainsi qu'à celle des sciences morales et politiques en 1849.
A l'âge de 80 ans il publie ses mémoires d'aventurier sous le titre : Aventures de guerre au temps de la République et du Consulat. Moreau de Jonnès excella également en tant qu'artiste peintre dont certaines de ses œuvres étaient inspirées de la Martinique.
Il décède à l'âge de 92 ans à Paris, le 28 mars 1870.


Sur Manioc 

Sur Gallica 

Bonne lecture !
C.P.


Lien vers l'article : http://blog.manioc.org/2017/07/focus-manioc-alexandre-moreau-de-jonnes.html