jeudi 3 décembre 2015

Info exclusive Manioc : la tour Lumina, années 1910-1930...

L'âge de la tour...

 

Comme en témoigne cette photographie, l'urbanisme vertical était déjà à l’œuvre en au début du 20ème siècle dans la capitale martiniquaise.

A l'arrière-plan du célèbre bureau de Poste du centre-ville, on distingue nettement un embryon de construction s'élevant résolument dans les airs du côté de la Pointe Simon. Immortalisée pour les besoins de cette photographie où le piéton est roi, cette vision suggère très fortement l'existence, dès cette époque, d'un projet de tour Lumina, ce récent bâtiment d'affaires de 105 mètres de haut dominant le front de mer. 

 

Mais nos enquêteurs viennent d'apporter un début de démenti à cette hypothèse farlelue ! Comme l'indiquent assez nettement les images et les informations figurant sur la page web de cet amateur d'histoire des télécommunications, ce type de tourelle rehaussée de ce qui ressemble à une antenne, était à l'époque chose courante sur les bâtiments postaux, en métropole comme ici : "Les fils aboutissent au poste central installé dans le bureau principal. Beaucoup passent par une disgracieuse tour métallique érigée au-dessus du bâtiment...".

 










 Image tirée de  Guadeloupe, Guyane, Martinique et Saint-Pierre et Miquelon : exposition coloniale internationale de Paris, Commissariat général

POA

Lien vers l'article : http://blog.manioc.org/2015/12/info-exclusive-manioc-la-tour-lumina-en.html

mercredi 2 décembre 2015

Tourisme de masse vs. tourisme alternatif

Vient de paraître : Etudes caribéenne n°31-32


Études Caribéennes, la revue des mondes insulaires et tropicaux, publie son dernier numéro, accessible librement sur internet : Tourisme de masse vs. tourisme alternatif


Le tourisme de masse s’est imposé dans la seconde moitié du XXe siècle, synonyme de démocratisation dans les sociétés les plus riches, mais aussi d’offres standardisées, de surconsommation, de logiques internationales, parfois brutales, imposées dans des sociétés et environnements d’accueil peu préparés. Quelques décennies d’expériences du tourisme de masse permettent de dresser le constat des limites en matière de retombées financières et ne sont pas sans nous interpeller sur les défis sociaux, culturels et écologiques. C’est dans ce contexte que se développent les approches alternatives, les « alter-tourismes » (écotourisme, agro-tourisme, tourisme communautaire, tourisme éthique…). Autant de démarches alternatives possibles pour sortir du modèle touristique de masse dominant et développer des stratégies plus soutenables, plus éthiques, avec des retombées économiques significatives pour les territoires d’accueil.


Ce numéro thématique double (31-32|2015) coordonné par Sopheap Theng (Université des Antilles), Xiao Qiong (Université de Chengdu ; Chine) et Corina Tatar (Université d’Oradea ; Roumanie) réunit 19 contributions, de la Caraïbe à l’Amérique latine, du Haut Atlas marocain aux plateaux tibétains, des rivages de Finlande à l’île de Komodo… 

Regards croisés d'universitaires de la Caraïbe et du monde, la revue Études Caribéennes est un espace de publication scientifique international sur le bassin caribéen et les problématiques des mondes insulaires et tropicaux (développement, gestion des ressources, risques naturels, aménagement du territoire, tourisme, migrations, etc.).

Dirigée par Olivier Dehoorne, Études Caribéennes est une revue en accès libre. 

Publication accompagnée par le Service commun de la documentation de l'Université des Antilles (SCDUA) dans le cadre de la structure fédérative Manioc.


S. Theng, A Pajard

Lien vers l'article : http://blog.manioc.org/2015/12/tourisme-de-masse-vs-tourisme-alternatif.html

mardi 1 décembre 2015

La COP21

Tous ensemble pour le climat !


A l'occasion de la conférence des Nations Unies sur les changements climatiques, Manioc vous propose des documents sur les changements climatiques et leurs impacts sur nos territoires. La COP21 est la 21ème conférence des parties, c'est-à-dire le rassemblement annuel de tous les pays désireux d'agir pour le climat. Elle a lieu actuellement à Paris au Bourget jusqu'au 11 décembre. C’est une échéance cruciale puisqu’elle doit aboutir à un nouvel accord international sur le climat, applicable à tous, pour maintenir le réchauffement climatique en-dessous de 2°C.


  • 1979 : La première conférence mondiale sur le climat a eu lieu à Genève avec le lancement d’un programme de recherche climatologique mondial, confié à l’Organisation météorologique mondiale (OMM), au Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE) et au Conseil international des unions scientifiques (CIUS).
  • 1990 : Premier rapport du GIEC qui confirme l’existence du réchauffement climatique et la responsabilité humaine dans ce phénomène. Ce rapport sert de base à l’élaboration de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques.
  • 1992 : Signature de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques lors du Sommet de la Terre à Rio de Janeiro au Brésil. Son objectif est de stabiliser les concentrations atmosphériques de gaz à effet des serre à un niveau qui empêche toute perturbation humaine dangereuse du système climatique. La Convention-cadre, entrée en vigueur le 21 mars 1994, a été ratifiée par 195 pays appelés "parties" plus l’Union européenne.
  • 1997 : Adoption du protocole de Kyoto qui fixe pour la première fois des engagements chiffrés de réduction des émissions de gaz à effet de serre aux pays développés pour la période 2008-2012.
  • 2005 : Entrée en vigueur du protocole de Kyoto qui concerne 36 pays développés, à l’exception des États-Unis et de l’Australie qui ne l’ont pas ratifié. 
  • 2010 : Si Copenhague (Danemark) n’a pas permis l’adoption d’un nouvel accord, la COP15/CMP5 a validé l’objectif commun visant à contenir le réchauffement climatique en-deçà de 2°C. Les pays développés se sont également engagés à mobiliser 100 milliards de dollars par an d’ici 2020 en faveur des pays en développement à faire face au dérèglement climatique. Cancun (Mexique) en 2010 a permis la concrétisation de l’objectif des 2°C par la création d’institutions dédiées sur des points clés comme le Fonds vert pour le climat.
  • 2013-2014 : Les conférences de Varsovie (Pologne) en 2013 et de Lima (Pérou) en 2014 ont permis de franchir des étapes indispensables pour préparer la COP21 de Paris en 2015. Ainsi, tous les États ont été invités à communiquer leur contribution en matière de réduction de gaz à effet de serre en amont de la COP21.

Vidéos : 



Sur Etudes caribéennes :



Bonne lecture !
C.P.

Lien vers l'article : http://blog.manioc.org/2015/12/la-cop-21.html

lundi 30 novembre 2015

Joseph Zobel

Le colloque international  sur l'œuvre de Joseph Zobel en ligne sur Manioc.org ! 



Portrait de Joseph Zobel 
avec l’aimable autorisation de Passions Partagées.
 Tous droits réservés depuis 2011.

Vous l'attendiez tous, "le colloque international et pluridisciplinaire sur l'œuvre de Joseph Zobel : portées, héritages et modernité" du mois dernier est enfin accessible en ligne sur Manioc.org !



Ateliers : "Figures et figurations dans l'œuvre zobélienne" 


Ateliers : "Du signe linguistique au signe visuel (1)" 


Ateliers : "Du signe linguistique au signe visuel (2)" 

Ateliers : "Errance, temps, mémoire dans l'oeuvre de Zobel" 

Ateliers : "Enjeux socio-historiques de l’oeuvre zobélienne" 

Ateliers : "Poétiques du texte et des langues chez Joseph Zobel"



Ateliers : "Spatialité, urbanité et ruralité chez Joseph Zobel" 






Restez connecter sur Manioc.org !
C.P.

Lien vers l'article : http://blog.manioc.org/2015/11/focus-manioc-joseph-zobel.html

jeudi 26 novembre 2015

Focus Manioc : le Gwoka

Le Gwoka : Patrimoine culturel immatériel de l'Humanité 



Extrait de l'ouvrage de Lafcadio Hearn

Le 26 novembre dernier, le gwoka était inscrit sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l'Humanité. Symbole de l'identité guadeloupéenne, le gwoka combine la musique, le chant et la danse, fruit de la lutte contre l'esclavage.A cette occasion, Manioc vous propose de découvrir quelques documents sur le gwoka ! 



Vidéos :


  • Stéphanie Bérard, Entre masko, boulagèl et gwoka, théâtres créoles en trois dimensions, Africultures, n° 80 à 81, 01-05-2010, p. 95-101.


Bonne lecture !
C.P.




Lien vers l'article : http://blog.manioc.org/2015/11/focus-manioc-le-gwoka.html

mardi 17 novembre 2015

Hommage à Danielle Bégot



Manioc a le regret de vous annoncer le décès de Madame Danielle Bégot survenu le dimanche 15 novembre 2015. Professeur émérite d’histoire à l’Université des Antilles, ses recherches ont porté sur l’archéologie industrielle et sur le patrimoine sucrier puis sur l’histoire de l’art et de la création artistique aux Antilles. Elle a été à l’initiative de la création du laboratoire AIHP «Archéologie industrielle, Histoire et Patrimoine», premier laboratoire à dominante historique à l’Université des Antilles et de la Guyane. Elle a aussi été présidente de l'Association des Historiens de la Caraïbe (ACH), et membre éminent de la Société d'Histoire de la Guadeloupe. Elle a formé de nombreuses générations à l'histoire des Antilles et dirigé de nombreux travaux d'étudiants au sein de l'Université des Antilles - Guyane.Manioc vous propose de découvrir ou redécouvrir ses principaux écrits.

Vidéo  

  • Les territoires de l'histoire antillaise
    Danielle Bégot, Jean-Sébastien Guibert, Caroline Seveno, Roméo Terral, Céline Labrune-Badiane, Jacques Dumont, Benoît Bérard et Dominique Rogers, Manioc 2014.


Sur le Catalogue collectif des périodiques Caraïbe - Amazonie 

  • Les conditions de l'architecture religieuse en Martinique, Les Cahiers du patrimoine : revue trimestrielle éditée par le Bureau du Patrimoine du Conseil Régional de la Martinique, n° 5, 07-1989, p. 5-14.
  • Nature et révolution sous les tropiques : le paysage martiniquais vu par le préfet colonial Pierre-Clément de Laussat, Bulletin de la Société d'histoire de la Guadeloupe, n° 106, 01-10-1995.
  • L'inventaire face aux nouvelles politiques patrimoniales, Bulletin de la Société d'histoire de la Guadeloupe, n° 130, 01-10-2001, p. 87-92.
  • La révolution et l'indépendance haïtiennes : autour du bicentenaire de 1804, histoire et mémoire. Actes du 36e colloque de l'Association des historiens de la Caraïbe. Barbade, CASIMIR, Jean - HECTOR, Michel - BEGOT, Danielle, mai 2004, Bulletin de la Société d'histoire de la Guadeloupe, n° Numéro spécial, 01-01-2006, p. 1-314.
  • Cœurs créoles, de Gilbert de Chambertrand (1958) ou l'histoire dans les plis de la littérature, Bulletin de la Société d'histoire de la Guadeloupe, n° 159, 01-05-2011, p. 61-77.
  • Les Antilles et la Revue d'histoire des colonies (1913-1958), Outre-mers : revue d'histoire, n° 376-377, 01-09-2012, p. 415-446.
  • Territoire du temps : deux moments de l'historiographie des Antilles françaises (Guadeloupe, Martinique), les années 1930 et la décennie 1970-1980, Outre-mers : revue d'histoire, n° 378-379, 01-01-2013, p. 27-56.
  • "Affamées de leur propre histoire": les sociétés savantes d'histoire de la Caraïbe (XXe-XXIe siècles)", Bulletin de la Société d'histoire de la Guadeloupe, n° 169, 01-09-2014, p. 9-28.

Quelques ouvrages :

  • Guide de la recherche en histoire antillaise et guyanaise : Guadeloupe, Martinique, Saint-Domingue, Guyane : XVIIe-XXIe siècle, sous la direction de Danielle Bégot, Paris, CTHS, 2012.
  • L'habitation-plantation : héritages et mutations : Caraïbe-Amérique, sous la direction de Maurice Burac, Danielle Bégot, Paris, Karthala, 2011.
  • La plantation coloniale esclavagiste : XVIIe-XIXe siècles : actes du 127e congrès national des sociétés historiques et scientifiques, Nancy, 2002, sous la direction de Danielle Bégot, Paris, CTHS, 2008.
  • Construire l'histoire antillaise, mélanges offerts à Jacques Adélaïde-Merlande, édition Lucien Abenon, Danielle Bégot, Jean-Pierre Sainton, Paris, CTHS, 2002.
  • Relire l'histoire et la géographie de l'espace caribéen, Lucien Abenon, Danielle Bégot, Monique Bégot et al., Vanves, Hachette Education, 2001
  • Le sucre, de l'Antiquité à son destin antillais : actes du 123e Congrès national des sociétés historiques et scientifiques, section histoire des sciences et des techniques, section histoire moderne et contemporaine Antilles-Guyane, 1998, sous la direction de Danielle Bégot, Jean-Claude Hocquet, Paris, CTHS, 2000
  • La Grande encyclopédie de la Caraïbe, Tome 8, Architecture, sous la dir. de Danielle Bégot, Sanoli, 1990.
  • La Grande encyclopédie de la Caraïbe, Tome 10, Arts et traditions, sous la dir. de Danielle Bégot, Sanoli, 1990.
  • La Martinique de Moreau du Temple, 1770 : la carte des ingénieurs géographes : Fac-similé de la carte conservée à la Bibliothèque nationale de France, Département des Cartes et Plans, Service hydrographique, portefeuille 156, division 2, pièce 17, [introduction de Danielle Bégot, Monique Pelletier et Catherine Bousquet-Bressolier], Paris, CTHS, 1998.
  • La révolution et l'indépendance haïtiennes : autour du bicentenaire de 1804, histoire et mémoire : actes du 36e colloque de l'Association des historiens de la Caraïbe, Barbade, mai 2004 / Texte réunis par Jean Casimir, Michel Hector, Danielle Bégot.



C.P. et S. R.


Lien vers l'article : http://blog.manioc.org/2015/11/hommage-danielle-begot.html

vendredi 13 novembre 2015

11 novembre

Hommage ...


"Monument aux morts élevé sur la Savane de Fort-de-France
en l'honneur des martiniquais morts pour la France
pendant la PremièreGuerre mondiale (1914-1918)
"

A l'occasion du 97ème anniversaire de la célébration du 11 novembre 1918, date marquant la fin des combats de la Première Guerre mondiale, Manioc vous propose de découvrir plusieurs documents en relation avec les Antilles - Guyane durant cette période.
Petit rappel : 
Le 11 novembre célèbre à la fois l'Armistice du 11 novembre 1918, la Commémoration de la Victoire et de la Paix et l'Hommage à tous les morts pour la France. Pour commémorer l'anniversaire de l'armistice de 1918, la journée du 11 novembre fut instituée par la loi du 24 octobre 1922 "journée nationale pour la commémoration de la Victoire et de la paix". La loi du 28 février 2012 élargit la portée à l'ensemble des morts pour la France. C'est donc la reconnaissance du pays tout entier à l'égard de l'ensemble des Morts pour la France tombés pendant et depuis la Grande Guerre. 



Vidéos  :



Ouvrages numérisés : 



Sur le Catalogue collectif des périodiques Caraïbe - Amazonie : 


  • Jacques Dumont, Mouvements de jeunesse, activités physiques et sportives et première guerre mondiale, Bulletin de la Société d'histoire de la Guadeloupe, n° 129, 01-07-2001, p. 61-82.
  • Jacques Dumont, Santé et conscription créole : le tournant de la Première Guerre mondiale, Outre-mers : revue d'histoire, n° 354-355, 01-01-2007, p. 223-241





Bonne lecture sur Manioc.org ! 
C.P.

Lien vers l'article : http://blog.manioc.org/2015/11/11-novembre.html

mercredi 21 octobre 2015

Regards sur les minorités

2 rendez-vous à na pas rater !



A l'occasion de la 2ème édition des "Regards sur les minorités" à la bibliothèque universitaire de Schœlcher (Martinique), Manioc vous propose de découvrir des documents en relation avec les 2 rendez-vous des 27 octobre (Rencontre - Débat) et 5 novembre (Mémoires à 2 voix. Histoires d'esclaves) à travers des vidéos sur des témoignages d'esclaves et des articles sur la naissance de l'église noire aux Etats-Unis et l'identité caribéenne. Pour en savoir plus sur le programme des "Regards sur les minorités" : cliquez-ici.



Vidéos :



Sur Etudes caribéennes : 


Bonne lecture ! 
C.P.

Lien vers l'article : http://blog.manioc.org/2015/10/regards-sur-les-minorites.html