Dessinons ensemble le futur de la bibliothèque numérique Manioc !

Dessinons ensemble le futur de la bibliothèque numérique Manioc !

Donnez votre avis et partagez vos idées pour construire avec nous la prochaine version de la bibliothèque numérique Manioc.
Pour que la future version soit plus adaptée à vos besoins, il nous faut mieux connaître vos pratiques, vos besoins et vos attentes. L'enquête est ouverte jusqu'au 10 juillet. Les résultats seront consultables en temps réel.
Répondez à l'enquête (en quelques minutes, moins de 10 questions).

vendredi 9 décembre 2011

Georges Bernard Mauvois

Disparition de "Ti-Jo"

Alors que la Martinique célèbre avec un intérêt retrouvé la mémoire de Frantz Fanon à l’occasion du cinquantième anniversaire de sa disparition, le quotidien France Antilles ne manque pas de  souligner l’ironie du destin qui rapproche jusque dans mort deux martiniquais de combat. Historien et militant engagé, lauréat du Prix Frantz Fanon en 1990, Georges Mauvois fils, « Ti-Jo », 62 ans, est décédé à Paris le 6 décembre 2011. Le 6 décembre, comme l’auteur des Damnés de la terre.

Ce prix littéraire au nom si emblématique avait distingué son ouvrage « Louis des Etages, itinéraire d’un homme politique martiniquais », consacré à ce conseiller général et maire socialiste de Rivière-Salée tué en 1925 lors d’affrontements avec les forces de l’ordre, en marge d’une campagne électorale, dans un contexte que rappelle un article de Combat ouvrier 

Membre du comité « Devoir de mémoire », crée en Martinique en  2004 à l'occasion du 150ème anniversaire de l'abolition de l'esclavage, cet historien « des petites gens et des faits anodins » était également l’auteur de Un complot d'esclaves : Martinique, 1831. Le site Potomitan revient sur son parcours et sur sa production. 

Les ouvrages et travaux de Georges B. Mauvois sont disponibles à la BU Antilles-Guyane.



Lien vers l'article : http://blog.manioc.org/2011/12/georges-bernard-mauvois.html

jeudi 1 décembre 2011

Traite négrière transatlantique

Le site Trans-Atlantic Slave Trade est une référence en ce qui concerne la traite Atlantique.


Outre des cartes synthétiques, des tableaux quantitatifs, des cours, des images... ce site propose deux importantes bases de données croisées.




L'une sur les voyages avec 3 948 traversées recensées et l'autre sur les noms africains avec 67 228 esclaves recensés. Particulièrement détaillées et précises, bien qu'encore incomplètes, pour chaque voyage, on connait le nom du vaisseau, du capitaine, la date de départ et d'arrivée, le nombre d'esclaves embarqués, morts, leur origine géographique, le port d'achat... Pour les noms africains, on apprend pour chaque individu, son nom, sa taille, son âge, son sexe, son lieu d'embarcation et de débarquement, le nom du navire sur lequel il a voyagé et la date d'arrivée. Il est un bon complément à notre collection Esclaves de  Guyane, limité géographiquement et temporellement.

M.G.

Lien vers l'article : http://blog.manioc.org/2011/12/traite-negriere-transatlantique.html