vendredi 9 décembre 2011

Georges Bernard Mauvois

Disparition de "Ti-Jo"

Alors que la Martinique célèbre avec un intérêt retrouvé la mémoire de Frantz Fanon à l’occasion du cinquantième anniversaire de sa disparition, le quotidien France Antilles ne manque pas de  souligner l’ironie du destin qui rapproche jusque dans mort deux martiniquais de combat. Historien et militant engagé, lauréat du Prix Frantz Fanon en 1990, Georges Mauvois fils, « Ti-Jo », 62 ans, est décédé à Paris le 6 décembre 2011. Le 6 décembre, comme l’auteur des Damnés de la terre.

Ce prix littéraire au nom si emblématique avait distingué son ouvrage « Louis des Etages, itinéraire d’un homme politique martiniquais », consacré à ce conseiller général et maire socialiste de Rivière-Salée tué en 1925 lors d’affrontements avec les forces de l’ordre, en marge d’une campagne électorale, dans un contexte que rappelle un article de Combat ouvrier 

Membre du comité « Devoir de mémoire », crée en Martinique en  2004 à l'occasion du 150ème anniversaire de l'abolition de l'esclavage, cet historien « des petites gens et des faits anodins » était également l’auteur de Un complot d'esclaves : Martinique, 1831. Le site Potomitan revient sur son parcours et sur sa production. 

Les ouvrages et travaux de Georges B. Mauvois sont disponibles à la BU Antilles-Guyane.



Lien vers l'article : http://blog.manioc.org/2011/12/georges-bernard-mauvois.html

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire