Dessinons ensemble le futur de la bibliothèque numérique Manioc !

Dessinons ensemble le futur de la bibliothèque numérique Manioc !

Donnez votre avis et partagez vos idées pour construire avec nous la prochaine version de la bibliothèque numérique Manioc.
Pour que la future version soit plus adaptée à vos besoins, il nous faut mieux connaître vos pratiques, vos besoins et vos attentes. L'enquête est ouverte jusqu'au 10 juillet. Les résultats seront consultables en temps réel.
Répondez à l'enquête (en quelques minutes, moins de 10 questions).

lundi 11 juin 2012

10 Juin 2012

Commémoration de l'abolition de l'esclavage en Guyane

La Guyane est le seul département français d’Outre-mer où l’on commémore la date d’arrivée du décret d’abolition, le 10 juin, soit deux mois avant la date effective de la libération, qui est le 10 août 1848.

Négrefse Esclave,
chargé d'un Poids attaché
par une Chaine à sa Cheville
En Guyane, l’esclavage a été aboli légalement le 10 août 1848. Cependant, depuis 1983, les Guyanais ont décidé de commémorer le 10 juin, date de l’arrivée du décret dans le département. En effet, le décret d’abolition de l’Esclavage est adopté le 27 avril 1848, sous l’influence de Victor Schoelcher. Ce décret doit toutefois être acheminé jusque dans les colonies et la loi prévoit un délai de deux mois avant qu’il ne soit applicable. En Martinique et en Guadeloupe, les esclaves n’attendent pas et se libèrent avant même l’arrivée du décret sur leurs terres. En Guyane, les colons parviennent à contrôler leur main d’œuvre jusqu’à l’arrivée du décret, le 10 juin 1848, il est promulgué le jour même par le gouverneur Pariset. Le décret annonce aux esclaves leur libération prévue pour le 10 août mais les contraint à continuer de travailler pour les anciens maîtres, en leur promettant en contrepartie une rémunération. Le jour dit, les esclaves sont libérés de leurs chaînes, alors que les colons sont indemnisés, le paiement promis aux anciens esclaves par Pariset s'avère misérable. Les nouveaux hommes libres feront alors souvent le choix de quitter les plantations.

Un nombre important d'ouvrages disponibles sur manioc traite de ce sujet ICI

MG

Lien vers l'article : http://blog.manioc.org/2012/06/10-juin-2012.html

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire