Dessinons ensemble le futur de la bibliothèque numérique Manioc !

Dessinons ensemble le futur de la bibliothèque numérique Manioc !

Donnez votre avis et partagez vos idées pour construire avec nous la prochaine version de la bibliothèque numérique Manioc.
Pour que la future version soit plus adaptée à vos besoins, il nous faut mieux connaître vos pratiques, vos besoins et vos attentes. L'enquête est ouverte jusqu'au 10 juillet. Les résultats seront consultables en temps réel.
Répondez à l'enquête (en quelques minutes, moins de 10 questions).

vendredi 17 février 2017

Le cartographe Jacques Nicolas Bellin

Manioc à la carte 



Carte de la rivière de Courou
par Bellin

Jacques Nicolas Bellin est un cartographe de cabinet. Sa particularité ? Il ne voyage pas. Il analyse, classe et conserve les cartes et les rapports de voyage que les capitaines de navire déposent à leur retour de voyage. Bellin est de ceux qui apporte une grande importance aux descriptions des côtes, des rades, des ports et des places fortifiées en bordure des océans et/ou des cours d'eau, au détriment de la description intérieure des continents.

En 1720 il est commis-dessinateur au Dépôt des cartes et plans du ministère de la Marine de France.
En 1742, le ministre de la Marine Jean-Frédéric Phélypeaux comte de Maurepas charge Jacques Nicolas Bellin de préparer les cartes devant accompagner la publication de l'Histoire et description de la Nouvelle-France du père Pierre-François-Xavierde Charlevoix
Progressivement, par son travail, le cartographe Bellin gagne des appuis parmi les grands noms de la cartographie française, comme Joseph-Nicolas Delisle, un des membres de la célèbre famille de cartographes Delisle. Celui-ci intervient en 1752 pour le faire entrer dans une société savante étrangère, la Société royale de Londres, la plus ancienne société scientifique de Grande-Bretagne, organisée en 1662 par Charles II.
Dans les années 1760, il reçoit du duc de Choiseul, Secrétaire d'État à la Guerre et à la Marine, la mission de cartographier le monde connu. Durant trois ans, il prépare le Petit atlas maritime. Un ouvrage, publié en 1764, qui renferme près de 600 cartes et plans de toutes les parties du monde. Le premier volume fait référence à l'Amérique septentrionale et aux Antilles ; il présente 102 cartes parmi lesquelles 47 décrivent les côtes et les principales villes et places côtières fortifiées du continent nord-américain.




Lien vers l'article : http://blog.manioc.org/2017/02/le-cartographe-jacques-nicolas-bellin.html

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire