Dessinons ensemble le futur de la bibliothèque numérique Manioc !

Dessinons ensemble le futur de la bibliothèque numérique Manioc !

Donnez votre avis et partagez vos idées pour construire avec nous la prochaine version de la bibliothèque numérique Manioc.
Pour que la future version soit plus adaptée à vos besoins, il nous faut mieux connaître vos pratiques, vos besoins et vos attentes. L'enquête est ouverte jusqu'au 10 juillet. Les résultats seront consultables en temps réel.
Répondez à l'enquête (en quelques minutes, moins de 10 questions).

samedi 21 mai 2011

Revue Archipélies : publication du n°2

Senghoriana : éloge à l'un des pères de la négritude

Avec des textes signés par Daniel Maximin, Jean-Louis Joubert ou Jean Bernabé, mais aussi par des hommes qui ont pu côtoyer Senghor, ce numéro 2 de la revue Archipélies, coordonné par Pierre Dumont, Corinne Mencé-Caster et Raphaël Confiant, propose de revisiter l’œuvre de ce géant… Mais sans nécessairement sombrer dans l’hommage. Car ici, les auteurs discutent, critiquent, repensent cet héritage pour lui donner une nouvelle dimension.



Présentation de l'éditeur
Poète et penseur, grammairien et politicien, traducteur encore, Léopold Sédar Senghor fut homme pluriel, tout autant fondateur du mouvement de la négritude avec son camarade Césaire qu’homme de pouvoir et président du Sénégal. Écrivain qui utilisa la langue du colonisateur pour chanter le "Royaume d’enfance" africain, il conçoit l’identité et l’appartenance dans une visée universelle, avec cette espérance que les hommes pourront déplacer les clivages et les différences, renégocier avec les catégories de l’Autre et du Même, pour dessiner un autre avenir.
Un être de paradoxes, à la frontière des civilisations et langues, souvent attaqué, mondialement reconnu pour ses œuvres poétiques, qui constitue le sujet principal de ce deuxième volume de la revue "Archipélies".

29 € TTC - 226 pages - EAN n° 9782748364279 - Edition brochée

La revue
Dirigée par Corinne Mencé-Caster
, Archipélies est une revue interdisciplinaire en Arts, Lettres, Langues et Sciences Humaines, tournée en priorité vers les mondes caribéens et américains. Toutefois cette revue se veut avant tout un espace ouvert de réflexion sur les problématiques artistiques, littéraires, linguistiques, socio-anthropologiques, didactiques et éducatives dans des contextes qui, marqués au plan socio-historique par la colonisation, la Traite des Noirs et/ou des vagues d’immigrations successives, se caractérisent donc par leur pluriculturalité et leur multilinguisme. 

Éditée par le Centre de Recherches Interdisciplinaires en Lettres, Langues, Arts et Sciences Humaines (CRILLASH) de l'Université des Antilles et de la Guyane, la revue Archipélies est soutenue par la bibliothèque numérique Manioc dans le cadre de la valorisation des travaux de recherche de l'université des Antilles et de la Guyane.
Retrouvez également le premier numéro de la revue, publié en 2010, Écriture et marginalité dans la Caraïbe : de Saint John-Perse à Reinaldo Arenas

A.P.



Lien vers l'article : http://blog.manioc.org/2011/05/archipelies-n2-senghor.html

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire