Dessinons ensemble le futur de la bibliothèque numérique Manioc !

Dessinons ensemble le futur de la bibliothèque numérique Manioc !

Donnez votre avis et partagez vos idées pour construire avec nous la prochaine version de la bibliothèque numérique Manioc.
Pour que la future version soit plus adaptée à vos besoins, il nous faut mieux connaître vos pratiques, vos besoins et vos attentes. L'enquête est ouverte jusqu'au 10 juillet. Les résultats seront consultables en temps réel.
Répondez à l'enquête (en quelques minutes, moins de 10 questions).

lundi 17 décembre 2012

Manioc dans le métro

Bolivar ? Changer à Barbès…



Barbes, Bolivar, Dugommier… Trois personnages honorés par Manioc en raison de leur lien, direct ou indirect avec l’histoire de la Caraïbe. Mais trois personnages qui ont aussi en commun d’appartenir depuis longtemps à la toponymie parisienne, tels qu’en station de métro l’Histoire les a changés !



Mais que sait-on au juste de cet Armand Barbès(1)qu’on ne présente plus, curieusement associé pour l’éternité, sur les lignes 2 et 4 du métro de la capitale, à la religieuse Marguerite de Rochechouart, abbesse de Montmartre ? Né à Pointe-à-Pître en 1809, ce révolutionnaire qui fraya avec Blanqui fut un opposant farouche à la Monarchie de Juillet - régime pourvoyeur de barricades s’il en fut- jusqu’à la chute de cette dernière en 1848.
Barbès


Bolivar

La figure de Simon Bolivar (2) jouit en revanche d’une visibilité historique plus dense, à laquelle ne rend pas justice la très confidentielle station de métro à lui dédiée. Le Libertador, natif de Caracas, qui mena à l’indépendance  tant d'anciennes colonies espagnoles d’Amérique du Sud, se trouve ainsi relégué au mitan de l’une des plus courtes lignes du réseau (la 7 bis,19ème arrdt), qui est aussi l’une des moins fréquentées.
Dugommier






Quant à Dugommier(3), la postérité n’a conservé qu’un souvenir lointain de ce Conventionnel natif de Trois-Rivières (Guadeloupe), qui participa en 1759 à la défense de la Guadeloupe lorgnée par les britanniques,et s’illustra lors de la Bataille de la Sierra Negra, entre les troupes françaises et espagnoles, au cours de laquelle il trouva la mort. En 1939, il rejoint  pour l’éternité la ligne du 6 métro parisien, du côté de Reuilly, non loin de la station qui ne s’appelait pas encore Nation-Place de Antilles…

A écouter sur France culture
Le Venezuela de Chavez : entre bolivarisme et caudillisme. Émission "Concordance des temps", produite et présentée par Jean-Noël Jeanneney, 1/12/2012


POA

Lien vers l'article : http://blog.manioc.org/2012/12/manioc-dans-le-metro.html

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire