Dessinons ensemble le futur de la bibliothèque numérique Manioc !

Dessinons ensemble le futur de la bibliothèque numérique Manioc !

Donnez votre avis et partagez vos idées pour construire avec nous la prochaine version de la bibliothèque numérique Manioc.
Pour que la future version soit plus adaptée à vos besoins, il nous faut mieux connaître vos pratiques, vos besoins et vos attentes. L'enquête est ouverte jusqu'au 10 juillet. Les résultats seront consultables en temps réel.
Répondez à l'enquête (en quelques minutes, moins de 10 questions).

dimanche 10 mars 2013

Savoirs naturalistes populaires en Guadeloupe

Le blog de Manioc accueille Michel Grandguillotte, fondateur de l'association ECOLAMBDA...

A l'occasion de la mise en ligne, par le Ministère de la Culture, d'un rapport datant de 1985 sur les Savoirs naturalistes populaires en Guadeloupe, nous avons demandé à Michel Grandguillotte, alors responsable de l'opération, de nous présenter ce travail de 144 pages en quelques mots...


A propos de « Savoirs Naturalistes Populaires en Guadeloupe (Marie-Galante et Côte-sous-le-Vent) » 1985
Lorsque le Ministère de la Culture, Mission du Patrimoine Ethnologique a lancé un appel à projets, (1982 ?) celui-ci a retenu l’attention du Parc Naturel de la Guadeloupe-depuis lors  parc National. Sous l’impulsion de son directeur, Pierre de Montaignac, également responsable de l’Office National des Forêts, avait été mené l’Inventaire des Traditions et Arts Populaires de Marie-Galante depuis 1978-avec la création du jardin médicinal de l’Ecomusée à Murat .Une mission d’étude sur l’écodéveloppement de la côte sous le vent était en cours. Le projet initial prévoyait le patronage de Jacques Barreau pour deux équipes en Martinique et Guadeloupe mais il fut préféré deux équipes distinctes.
Quatre ans après avoir présenté le DEA « Plantes médicinales et soigneurs à Marie-Galante, aspects de la connaissance des plantes » Michel Grandguillotte anima l’équipe avec Marie-Denise François et Henry Joseph. Le projet d’un deuxième jardin médicinal préconisé à la Maison du Bois de Pointe-Noire ne fut jamais concrétisé. En revanche, les contacts instaurés avec l’équipe de Martinique en particulier William Rolle furent prolongés bien au-delà du projet, notamment dans l’association ECOLAMBDA dont la constitution fut formalisée en 1994.
Ce rapport « Savoirs Naturalistes Populaires dans deux régions périphériques de Guadeloupe » met en lumière la publication peu connue d’un médecin à St Domingue, JBR Pouppe Desportes, le Traité ou Abrégé des plantes usuelles de St Domingue publié à Paris en 1770. Il comporte également un Inventaire des Plantes nommées à Marie-Galante en 1984.
Michel Grandguillotte
Passionnés d'ethnomédecine, de tradition orale et d'usage des plantes médicinales :
  NB : Les bibliothèques de l'Université des Antilles et de la Guyane conservent 4 publications de Michel Grandguillotte, consultez le catalogue kolibris

AP 

Lien vers l'article : http://blog.manioc.org/2013/03/savoirs-naturalistes-populaires-en.html

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire