Dessinons ensemble le futur de la bibliothèque numérique Manioc !

Dessinons ensemble le futur de la bibliothèque numérique Manioc !

Donnez votre avis et partagez vos idées pour construire avec nous la prochaine version de la bibliothèque numérique Manioc.
Pour que la future version soit plus adaptée à vos besoins, il nous faut mieux connaître vos pratiques, vos besoins et vos attentes. L'enquête est ouverte jusqu'au 10 juillet. Les résultats seront consultables en temps réel.
Répondez à l'enquête (en quelques minutes, moins de 10 questions).

mercredi 19 avril 2017

Villes d’Art et d’Histoire en Guadeloupe : le paysage urbain de Basse-Terre

Le style architectural de Basse-Terre



Fort St Charles 
Source Gallica

Le blog Manioc vous propose de suivre deux exemples notoires d’implantations urbaines en  Guadeloupe : Basse-Terre et Pointe à Pitre. D’abord forts, puis paroisses, découvrez une histoire de leur expansion et de leur patrimoine…

Le dernier article de la série se focalise sur le paysage urbain de la ville de Basse-Terre. Bonne découverte !



Ali Tur a eu un large impact sur le visage du chef-lieu, mais la ville reflète d’autres surprises. Elle conserve aussi l’empreinte d’une militarisation plus importante que la ville de Pointe-à-Pitre …

Le quartier du Carmel

Le fort St Charles, actuellement Fort Delgrès, classé bâtiment historique en 1977, s’élève dès la moitié du XVIIe siècle. D’abord simple maison forte, sa construction va se poursuivre conjointement à celle des batteries alentours jusqu’à son déclassement en 1904. Classé parmi les monuments les plus remarquables en 1917, il va malgré tout servir pour la préparation des bananes destinées à l’exportation jusqu’à un incendie de 1950.

Eglise de Basse-Terre 
Source Manioc
A leur arrivée en 1651, Charles Houël fait don aux Carmes de la chapelle qu’il venait de faire construire. Elle sera ravagée par un ouragan au XVIIe siècle, et plusieurs fois incendiée par les attaques anglaises successives. Au début du XIXe siècle, après le départ des Carmes, Notre-Dame du Mont-Carmel est à l’abandon après quelques travaux de rénovation entrepris en 1792. Le cyclone de 1825 la délabre de nouveau. Rénovée en 1844, agrandie en 1857, ce n’est qu’en 1917, puis 1950 que de sérieux travaux sont entrepris pour lui donner son visage actuel en 1957. Elle est classée Monument en 2006.

Le quartier d’artillerie était établit dans les locaux laissés par les jésuites en 1764. A plusieurs reprises endommagé, il est reconstruit dans la seconde moitié du XIXe siècle, avant d’être désaffecté en 1907, puis vendu en 1912. Il est classé monument historique en 2005.

Aux abords du quartier, on trouve l’Hôpital militaire Saint-Louis (classé en 1979) érigé sur les ruines du couvent des Carmes. Hospice pour les pauvres fondé en 1664, agrandit en 1763 (puis partiellement détruit par un incendie), ce n’est qu’en 1820 que l’Hôpital s’érige. Désaffecté en 1945 il abrite depuis 1950 le lycée Gerville-Réache.

La ville d’Ali Tur

La construction d’une résidence du gouverneur a débuté en 1933 d’après une bâtisse entamée sous l’occupation anglaise, complètement détruit en 1825. Les quelques tentatives de reconstruction sont ravagées par un incendie en 1905. Occupée à titre provisoire des 1935, ce "Palais d’Orléans" (Préfecture depuis 1951) est classé depuis 1997, l’année suivant sa modification par Romney.
Le Palais de Justice est initialement construit en 1813 et détruit par le cyclone de 1825. Ali Tur remodèle le plan en U en équerre. Le bâtiment est classé Monument Historique en 1997.
Le Palais du Conseil Général, également classé en 1997, se dresse sur le site du "vieux gouvernement" dont il occupait déjà les fragiles locaux.


Sur Manioc :

Revues en ligne : 

  • Camille Fabre, Les Carmes de Guadeloupe, Bulletin de la Société d'histoire de la Guadeloupe, n° 21, 01-01-1974, p. 9-40.
  • Gérard Lafleur, Basse-Terre et la mer, Bulletin de la Société d'histoire de la Guadeloupe, n° 160, 01-09-2011, p. 67-91.
  • Bernadette Dusser-Vidalet, L'Habitation de Mont-Carmel, Bulletin de la Société d'histoire de la Guadeloupe, n° 32, 01-04-1977, p. 5-23.
  • Bruno Kissoun, Emmanuel PHILIBERT : De la Grande Armée aux fortifications de Guadeloupe, Bulletin de la Société d'histoire de la Guadeloupe, n° 160, 01-09-2011, p. 3-19.

Bonne lecture !
A.S.

Lien vers l'article : http://blog.manioc.org/2017/04/villes-dart-et-dhistoire-en-guadeloupe_19.html

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire